Base de données musicale

Musicien

Jackson Browne

Jackson Browne

Date de naissance 9.10.1948 à Heidelberg, Baden-Württemberg, Allemagne

Links www.jacksonbrowne.com (Anglais)

Jackson Browne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Jackson Browne, né le 9 octobre 1948 à Heidelberg (Allemagne), est un auteur-compositeur-interprète américain de rock.

Biographie

Très jeune, il déménage d’Allemagne, où son père militaire était en poste, vers Los Angeles où il commence à jouer de la musique folk. Sa carrière commence véritablement lorsqu’il rejoint le groupe Nitty Gritty Dirt Band.

Auteur-compositeur précoce, Jackson Browne signe un contrat avec "Nina Music". Ses chansons sont interprétées, entre autres, par Tom Rush, The Eagles, Linda Ronstadt, The Byrds.

Browne s’établit pendant une courte période à Greenwich Village (New York). Il rejoint le groupe de Tim Buckley et participe à l’enregistrement de l’album Chelsea Girl de Nico.

En 1971, Jackson Browne signe avec « Asylum Records » et réalise son premier album Jackson Browne- Saturate before using (1972) qui comprend le hit Doctor My Eyes (en), mais aussi "Jamaica Say You Will", "Song for Adam" et "My Opening Farewell". À la même époque, Browne est coauteur avec Glenn Frey de Take It Easy le fameux hit des Eagles.

Son album suivant For Everyman, bien que de qualité, est un échec commercial.

Late for the Sky (1974) reçoit un bon accueil par la critique et ses fans; il est souvent considéré comme son meilleur album. Les meilleures chansons sont "Late for the Sky", "For a Dancer" et "Before the Deluge". Il est bien aidé par le jeu à la guitare et au violon de David Lindley. La chanson-titre a été utilisée par Martin Scorsese pour son film Taxi Driver.

En tournée en 1975, Browne était accompagné de sa femme Phyllis et de son fils d'un an, Ethan. Browne a également ajouté le claviériste Wayne Cook à la tournée. Ils se déplaçaient dans un car Greyhound réaménagé[1]. Au cours de l'automne 1975, Browne a exécuté des concerts avec Linda Ronstadt, Eagles, et Toots and the Maytals[2].

Browne réalise ensuite un autre album majeur, The Pretender, peu de temps après le suicide de sa femme, Phyllis. Au même moment, Browne produit et accompagne Warren Zevon pour ses deux premiers albums.

Il enregistre son album suivant, Running on Empty (1977), alors qu’il était en tournée. C'est un grand succès commercial. Parmi les principaux morceaux : "Running on Empty", "The Road", "Rosie", "Cocaine" et "The Load-Out/Stay". Le morceau Rosie est repris en français par Francis Cabrel dans l'album Sarbacane.

En 1979, Jackson Browne est cofondateur, avec Graham Nash, Bonnie Raitt et John Hall, de l’association écologiste "Musicians United for Safe Energy" (MUSE) à l'origine des concerts No Nukes.

L’album Hold Out (1980) a du succès mais pas auprès des critiques musicaux. Lawyers in Love suit en 1983 avec des textes plus engagés politiquement.

Son album suivant Lives in the Balance (1986), est une critique de la politique du président Reagan, en particulier celle menée en Amérique centrale.

Le texte ci-après, extrait de la chanson Till I go down de cet album, montre bien le point de vue de Browne:

I’m not gonna shut my eyes
I’ve already seen the lies
On the faces of the men of war
Leading people to the killing floor
Till I go down

L'album World in Motion, qui suit en 1989 est encore plus engagé.

Il réalise I'm Alive après quatre ans de silence, et une séparation avec son amie, l’actrice Daryl Hannah.

De manière générale, les chansons de Browne sont caractérisées par leurs excellentes mélodies, des textes simples mais bien pensés. Il est reconnu pour son talent de compositeur et son statut de rock-star qui a des idées.

En 2004, il participe activement à la campagne de soutien à John Kerry contre George W Bush pour la présidence des États-Unis.

Son album de 2005, Jackson Browne - Solo Acoustic Vol. 1 (2005), comprend onze chansons enregistrées en public et qui avaient déjà été diffusées, plus une nouvelle chanson "The Birds of St. Marks".

En 2008, il fait une apparition dans Walk Hard - L'histoire de Dewey Cox, de Jake Kasdan

Discographie

Albums solos

  • 1972 Jackson Browne
  • 1973 For Everyman
  • 1974 Late for the Sky
  • 1976 The Pretender
  • 1977 Running on Empty
  • 1980 Hold Out
  • 1983 Lawyers in Love
  • 1986 Lives in the Balance
  • 1989 World in Motion
  • 1993 I'm Alive
  • 1996 Looking East (Elektra) avec Ry Cooder, David Lindley, Bonnie Raitt
  • 2002 The Naked Ride Home
  • 2005 Jackson Browne - Solo Acoustic, Vol. 1
  • 2008 Jackson Browne - Solo Acoustic, Vol. 2
  • 2008 Jackson Browne - Time The Conqueror
  • 2010 Jackson Browne & David Lindley - Love is Strange (en vivo con Tino)
  • 2014 Standing In The Breach

Compilations

  • 1997 The Next Voice You Hear: The Best of Jackson Browne
  • 2004 The Very Best of Jackson Browne
  • 2014 Looking Into You (a tribute to Jackson Browne)

Participations

  • 1967 "Chelsea Girl" de Nico
  • 1981 El Rayo X de David Lindley (Electra/Asylum) avec Jorge Calderon, Bill Payne...
  • 1985 « You're a Friend Of Mine » avec Clarence Clemons sur l'album Hero
  • 1992 Peace to the neighborhood de Pops Staple (Virgin)
  • 2011 Give It 'Till It's Gone de Ben Harper
  • 2012 : Chimes of Freedom: Songs of Bob Dylan Honoring 50 Years of Amnesty International. Reprise de Love Minus Zero/No Limit de Bob Dylan

Notes et références

  1. Bego, Mark. “Jackson Browne: His Life and Music”. Citadel Press Inc. 2005. Page 88. <https://books.google.com/books?id=TSoOOD-MidAC&pg=PA88&lpg=PA88&dq=1975+tour+jackson+browne&source=bl&ots=dpjE33q-Ga&sig=kfL6yykNYEE-ft8UvCLT1WP_Cqw&hl=en&sa=X&ved=0ahUKEwjwioXEs_fQAhWCqVQKHRf9DDoQ6AEINzAE#v=onepage&q=1975%20tour%20jackson%20browne&f=false> consulté le 15 décembre 2016.
  2. A Jackson Browne Concert Chronology. Ghosts On The Road. The Old Homestead Press. Ghostsontheroad.co.uk. Web. <http://www.ghostsontheroad.co.uk/JB/1975.html> consulté le décembre 9 2016.

Liens externes

Dernière modification de cette page 22.11.2017 21:26:54

Récupérée de Jackson Browne de l'encyclopédie libre Wikipedia. Tous les textes sont disponibles sous les termes de la Licence de documentation libre GNU.