Base de données musicale

Musicien

John Levy

Date de naissance 11.4.1912 à New Orleans, LA, Etats-Unis d Amérique

Date de décès 20.1.2012 à Altadena, CA, Etats-Unis d Amérique

Links www.lushlife.com (Anglais)

John Levy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

John Levy est un contrebassiste américain de jazz. Après quelques années à jouer dans différents groupes il devient l'agent de musiciens. C'est en particulier sa collaboration avec George Shearing qui le fait connaître.

Biographie

Jeunesse

La famille Levy s'installe à Chicago en 1918. John Levy y grandit et apprend à jouer du violon et du piano. Sa mère est sage-femme et infirmière tandis que son père est chauffeur dans une compagnie ferroviaire[1]. Dans les années 1930, il opte pour la contrebasse et accompagne le trompettiste et violoniste Ray Nance. Le contrebassiste Milton Hinton l'accompagne à ses débuts pour lui apprendre les rudiments de cet instrument puis il travaille par lui-même jusqu'à être capable de produire au début des années 1940 un son puissant et sourd[2],[n 1].

Carrière

Lorsqu'il arrive à New York pour la première fois en aout 1944, il débute véritablement sa carrière de contrebassiste en jouant plusieurs semaines avec le trio du violoniste Stuff Smith à l'Onyx Club[3],[n 2]. Au cours des trois années suivantes, Levy accompagne de nombreux artistes notamment les saxophonistes Charlie Ventura et Don Byas ou les pianistes Erroll Garner et Billy Taylor[4].

En 1949, le musicien George Shearing l'entend au Birdland club et choisit de l'engager peu de temps après pour jouer dans son quintet. Participant ensuite à une tournée avec le groupe à travers les États-Unis, il en est également le responsable de tournée[3]. Instrumentiste talentueux, capable de s'adapter facilement, il apporte au premier quintet de Shearing de la rigueur[5]. Il joue au sein du quintet jusqu'en 1951 puis au printemps Shearing l'engage à temps plein en tant que manageur personnel[n 3]. Il devient ainsi l'un des tout premiers manageur personnel afro-américain dans le domaine du jazz. John est remplacé à la contrebasse par Al McKibbon[6].

Il encadre par la suite de nombreux musiciens dont les chanteurs Joe Williams, Shirley Horn[7] et Nancy Wilson[n 4] ou encore le saxophoniste Cannonball Adderley ou les pianistes Ramsey Lewis et Herbie Hancock. Une profession qu'il exercera durant près de 50 ans.

Récompenses

En 1997, John Levy est nommé au International Jazz Hall of Fame. En 2006, il reçoit un Jazz Master pour l'ensemble de sa carrière.

Discographie sélective

En sideman

Enregistrement Leader Label Nom de l'album
1949 Erroll Garner Savoy Records Penthouse Serenade
1955 Erroll Garner Savoy Records Serenade to Laura
1956 George Shearing, Red Norvo Trio Savoy Records Midnight on Cloud 69

Notes et références

Notes

  1. John Levy s'achète sa première contrebasse au début des années 1940, une contrebasse blanche en contreplaqué qui le fait remarquer.
  2. Pour devenir membre du Stuff Smith Trio, John Levy s'était lié d'amitié avec Harry Gray, le responsable de l'union des musiciens noirs de Chicago, qui l'informe que Stuff Smith cherche des musiciens pour former un trio. Gray recommande Levy pour ce nouveau trio et l'associe au pianiste Raymond Walters, qui est rapidement remplacé par Jimmy Jones.
  3. John Levy remplace alors Trixie Blayes, qui dirige le quintet depuis trois ans mais doit arrêter pour des raisons de santé.
  4. John Levy fait enregistrer Nancy Wilson en 1959 et ils continueront à collaborer en studio d'enregistrement durant près de 20 ans.

Références

  1. (en) « John Levy », sur idvl.org (consulté en janvier 2012).
  2. (en) Marc Myers, « Interview: John Levy (Part 2) », sur jazzwax.com (consulté en janvier 2012).
  3. (en) « John Levy Biography », sur allaboutjazz.com (consulté en janvier 2012).
  4. Leonard Feather, Ira Gitler, The Biographical Encyclopedia of Jazz, Oxford University Press (ISBN 978-0-199-88640-1).
  5. p. 701, Philippe Carles, André Clergeat, Jean-Louis Comolli, Dictionnaire du jazz, Robert Laffont, 1994, 1379 p. (ISBN 978-2-221-07822-8).
  6. p. 122, (en) George Shearing, Alyn Shipton, Lullaby of Birdland, Continuum International Publishing Group, 2005, 272 p. (ISBN 978-0-826-41724-4).
  7. (en) Lara Pellegrinelli, « Around the horn with Shirley », jazztime, vol. 4, no 31,‎ mai 2001, p. 252 (ISSN 0272-572X)
Dernière modification de cette page 18.05.2018 00:51:00

Récupérée de John Levy de l'encyclopédie libre Wikipedia. Tous les textes sont disponibles sous les termes de la Licence de documentation libre GNU.