Base de données musicale

Musicien

Michel Sardaby

Michel Sardaby

Date de naissance 4.9.1935 à Fort-de-France, Martinique

Links www.discogs.com (Anglais)

Michel Sardaby

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Michel Sardaby (né le 4 septembre 1935) est un pianiste de Jazz français.

Biographie

Né à Fort-de-France en Martinique, il fut initié au piano par son père à l'âge de cinq ans. Il s'est ensuite installé à Paris où il reçut son diplôme de l'École Boulle . En mars 1967, il était l'un des pianistes, avec Joe "Stride" Turner, Errol Parker, Claude Bolling, Stuart de Silva, et Aaron Bridgers, accompagné par le contrebassiste John Lamb, et d'autres, qui a enregistré un enregistrement long de 90 minutes connu sous le nom de Tape for Billy dédié à Billy Strayhorn qui était à l'hôpital. Cet enregistrement a été supervisé par Duke Ellington lui-même qui était à Paris à cette époque et qui voulait créer une bourse au nom de Billy Strayhorn à Paris[1] comme pour Juilliard à New York[2].

En 1970, il mena un trio comprenant Percy Heath et Connie Kay pour faire son premier album, Night Cap.

Un enregistrement en 1972 à New York l'a vu mené Richard Davis, Billy Cobham et Ray Barretto sous son aile.

Son album de 1974 du nom de Gail, lui a permis de gagner le prix Boris Vian[3]. En 1989, pour son album "Going Places" , il fut accompagné par Rufus Reid et Marvin "Smitty" Smith, et en 1993, il a enregistré avec son quintet comprenant Ralph Moore, Louis Smith, Peter Washington et Tony Reedus.

En 2004, l'International Music Council et l'Université de Pittsburgh lui ont remis un Outstanding Liftime Achievement Award lors d'une cérémonie à l'UNESCO. Michel Sardaby s'est aussi passionné pour la transmission du savoir musical et a formé de nombreux musiciens aujourd'hui célèbres. Cela lui a permis de recevoir un Grammy Awards pour son enseignement.

Discographie

  • 1970: Night Cap (Sound Hills)
  • 1970: Blue Sunset
  • 1972: Michel Sardaby in New York (Sound Hills)
  • 1974: Gail
  • 1989: Going Places
  • 1990: Night Blossom (DIW Records)
  • 1993: Straight On (Sound Hills)
  • 2003: Karen

Références

  1. Duke Ellington Music Society Retrieved 29 July 2013.
  2. "Juilliard Honors Lilli Lehmann (1929); J.S.Q. Débuts (1946); Strayhorn Scholarship Endowed (1968)" in The Juilliard Journal. Retrieved 30 July 2013.
  3. Sklower, Jedediah (2006) Free jazz, la catastrophe féconde, p. 271. Éditions L'Harmattan. At Google Books. Retrieved 30 July 2013.

Liens externes

Dernière modification de cette page 11.04.2017 16:23:21

Récupérée de Michel Sardaby de l'encyclopédie libre Wikipedia. Tous les textes sont disponibles sous les termes de la Licence de documentation libre GNU.