Base de données musicale

Musicien

Georges Ulmer

Georges Ulmer

Date de naissance 16.2.1919 à Copenhagen, Hovedstaden, Danemark

Date de décès 29.9.1989 à Marseille, Provence-Alpes-Côte d'Azur, France

Links www.chanteurs.org (Français)

Georges Ulmer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Georges Ulmer de son vrai nom Jørgen Frederik Ulmer, né le 16 février 1919 à Copenhague (Danemark) et mort le 29 septembre 1989 à Marseille (Bouches-du-Rhône), est un auteur-compositeur-interprète et acteur d’origine danoise naturalisé français. Il est le père de la chanteuse Laura Ulmer.

Biographie

Par un hasard de la vie, le jeune Jørgen grandit en Espagne où il commence à travailler en jouant, écrivant et composant pour le cinéma. Mais c’est en France qu’il trouve très tôt la consécration avec son immortel cliché touristique parisien, Pigalle, dont il coécrit en 1944 les paroles avec Géo Koger et compose la musique avec Guy Luypaerts[1],[2],[3]. À sa sortie en 1946, la chanson fait scandale et est interdite de diffusion à la radio[4]. Outre sa propre interprétation[5], la chanson sera notamment reprise par Colette Renard, Marie-José, Jean Sablon, Les Compagnons de la chanson, Charles Dumont, Éric Bouvelle, Jacques Ferchit, Maurice Larcange, Franck Pourcel, Paul Anka, Michel Pruvot, André Verchuren et le groupe Pigalle.

En 2005, le terre-plein central du boulevard de Clichy prend le nom de Promenade Georges-Ulmer en son hommage.

Filmographie

  • 1950 : El ciclón del Caribe de Ramón Pereda : Auteur des chansons
  • 1950 : La Vida en broma de Jaime Salvador : Acteur et auteur des chansons
  • 1951 : Paris chante toujours de Pierre Montazel : Lui-même
  • 1952 : Mujeres sacrificadas (El recuerdo del otro) d'Alberto Gout : Auteur des chansons
  • 1953 : La Route du bonheur (Saluti e baci) de Maurice Labro et Giorgio Simonelli : Lui-même
  • 1954 : Une balle suffit (La Canción del penal) de Jean Sacha et Juan Lladó : Carmo et auteur des chansons
  • 1955 : Flickan i regnet d'Alf Kjellin (Chanson Pigalle)
  • 1957 : C'est arrivé à 36 chandelles d’Henri Diamant-Berger : Lui-même
  • 1958 : Música en la noche de Tito Davison : Acteur et auteur des chansons
  • 1960 : À pleines mains de Maurice Regamey
  • 1963 : Canzoni nel mondo (38-24-36) de Vittorio Sala

Bibliographie

  • René Bourdier, Au Marais, 20 spectateurs pour Ulmer : Moreau et Bardot feraient-elles mieux ?, Les Lettres françaises no 1116, 27 janvier-2 février 1966, p. 19

Voir aussi

  • Chansons sur Paris

Liens externes

Notes et références

  1. Le petit format de la partition (portant la dédicace « À mon ami O'dett... ») indique cependant seulement Georges Ulmer comme compositeur.
    De même, le coffret double-CD Paris 1919-1950 (Frémeaux & associés, 2001, ref FA 5018) indique seulement Georges Ulmer pour la musique.
  2. En revanche, la SACEM crédite par deux fois Georges Ulmer et Guy Luypaerts comme compositeurs (et crédite même, dans un doublon, un troisième compositeur : Joseph Auguste Eugène Boyer ?…) tandis que Géo Koger est seul à être crédité comme parolier…. Voir Pigalle sur la page 5 des « Œuvres en ligne : Qui a créé quoi ? » de la SACEM
  3. De son côté, la BnF, dans son catalogue général, crédite Georges Ulmer pour la musique et Georges Ulmer/Géo Koger pour les paroles. Voir Pigalle à la BnF
  4. Vraisemblablement à cause de ce couplet :

    « Clochards, camelots, tenanciers de bistrots, trafiquants de coco, Pigalle !
    Petit's femm's qui vous sourient en vous disant : « Tu viens, chéri »
    Et Prosper qui dans un coin discrètement surveille son gagne-pain… »

  5. En 1946, avec orchestre sous la direction de Marius Coste. Disque Columbia LF 207.
Dernière modification de cette page 09.02.2018 14:43:59

Récupérée de Georges Ulmer de l'encyclopédie libre Wikipedia. Tous les textes sont disponibles sous les termes de la Licence de documentation libre GNU.