Base de données musicale

Musicien

Lalo Schifrin

Lalo Schifrin

Date de naissance 21.6.1932 à Buenos Aires, Provincia de Buenos Aires, Argentine

Links www.schifrin.com (Anglais)

Lalo Schifrin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Boris Claudio Schifrin, dit Lalo Schifrin, né le 21 juin 1932 à Buenos Aires, est un pianiste, chef d'orchestre, compositeur, arrangeur musical argentin célèbre, entre autres, pour ses musiques de films (Bullitt, L'Inspecteur Harry, Opération dragon…) et de séries (Mission impossible, Mannix, Starsky et Hutch…).

Biographie

Né à Buenos Aires en 1932, Lalo Schifrin est le fils de Luis Schifrin, un violoniste professionnel. Très jeune, il étudie le piano avec Enrique Barenboim (père du pianiste Daniel Barenboim) puis Andreas Karalis et suit un cursus classique en Argentine. Au début des années 1950, il poursuit sa formation au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris et étudie, entre autres, auprès d'Olivier Messiaen et de Charles Koechlin.

C'est en France qu'il commence sa carrière professionnelle comme pianiste de jazz et arrangeur. Il enregistre quelques disques de « musique latine » pour les disques Vogue ou le label d'Eddie Barclay. Fin des années 1950, de retour en Argentine, Schifrin travaille surtout comme musicien de jazz, avec entre autres, son compatriote Gato Barbieri. Il est embauché par le trompettiste Dizzy Gillespie comme pianiste de son quintette. Schifrin écrit aussi pour Gillespie des pièces ou arrangements pour grandes formations (Gillespiana Suite, The New continent). C'est le début du succès.

Schifrin devient staff arranger pour le label Verve Records (arrangements pour Stan Getz, Count Basie, Sarah Vaughan, Jimmy Smith, Luiz Bonfá, Cal Tjader…). Verve appartient à la Metro-Goldwyn-Mayer et Lalo Schifrin devient vite compositeur pour la MGM. À partir de cette date Schifrin, installé à Hollywood, va écrire un nombre impressionnant de musiques de films ou de séries télévisées, tout en continuant son activité dans le domaine du jazz. Schifrin mène en parallèle une carrière de musicien « classique » comme chef d'orchestre et comme compositeur (Invocations, Concerto pour contrebasse, Concertos pour piano Nos. 1 & 2, Pulsations, Résonances…).

Discographie

Albums solo

  • 1955 : Rendez-vous dansant à Copa Cabana (Lilith Record)
  • 1962 : Piano Strings And Bossa Nova (MGM Records)
  • 1963 : Samba Para Dos (Verve Records) (avec Bob Brookmeyer)
  • 1964 : New Fantasy (Verve Records)
  • 1966 : The Dissection And Reconstruction Of Music From The Past As Performed By The Inmates Of Lalo Schifrin's Demented Ensemble As A Tribute To The Memory Of The Marquis De Sade (Verve Records)
  • 1968 : There's A Whole Lalo Schifrin Goin' On (Dot Records)
  • 1971 : Rock Requiem (For The Dead in the Southeast Asia War) (Verve Records)
  • 1976 : Black Widow (CTI Records)
  • 1977 : Towering Toccata (CTI Records)
  • 1978 : Gypsies (Tabu Records)
  • 1996 : Mission Impossible...And More! - (The Best of Lalo Schifrin 1962-1972) (Motor Music - CD# Motor 535 495-2).

Albums live

  • 1999 : Latin Jazz Suite (Live recording at Klaus-von-Bismarck-Saal, Cologne, Germany on June 18 & 19, 1999) (Aleph Records - CD Aleph ALEPH-013)

Autres collaborations

Avec Dizzy Gillespie
  • 1977 : Free Ride ( Pablo Records - LP Pablo 2310 794)
  • 1962 : Dizzy on the French Riviera - Philips 600-048 (arrangements de Lalo Schifrin)

Filmographie

Années 1950

  • 1958 : Le Chef (El Jefe) de Fernando Ayala

Années 1960

  • 1964 : Les Félins de René Clément
  • 1964 : Gone With The Wave - (B.O. du documentaire de Phil Wilson)
  • 1964 : Sur la piste du rhino blanc (Rhino !) d'Ivan Tors
  • 1965 : Le Kid de Cincinnati (Cincinnati Kid) de Norman Jewison
  • 1965 : La Créature des ténèbres (Dark Intruder) de Jack Laird
  • 1965 : Le Liquidateur (The Liquidator) de Jack Cardiff
  • 1965 : Les Yeux bandés (Blindford) de Philip Dunne
  • 1965 : Les Tueurs de San Francisco (Once a thief) de Ralph Nelson
  • 1966 : Tiens bon la rampe, Jerry (Way... Way out) de Gordon Douglas
  • 1966 : Bien joué Matt Helm (Murderer's row) d'Henry Levin
  • 1966 : I Deal in Danger de Walter Grauman
  • 1967 : Luke la main froide (Cool Hand Luke) de Stuart Rosenberg
  • 1967 : Minuit sur le grand canal (The Venetian Affair) de Frank Rosenfeld
  • 1967 : Who's Minding the Mint? d'Howard Morris
  • 1967 : La Folle Mission du Dr. Schaeffer (The President's analyst) de Theodore J. Flicker
  • 1968 : Bullitt de Peter Yates
  • 1968 : Les Frères siciliens (Brotherhood) de Martin Ritt
  • 1968 : Le Renard (The Fox) alias « D.H. Lawrence's The Fox » de Mark Rydell
  • 1968 : Un shérif à New York (Coogan's bluff) de Don Siegel
  • 1968 : Duel dans le Pacifique (Hell in the Pacific) de John Boorman
  • 1968 : Les Gamines explosives (Where angels go, trouble follows) de James Neilson
  • 1968 : The Rise and Fall of the Third Reich de Jack Kaufman
  • 1968 : Les Corrupteurs (Sol Madrid) de Brian G. Hutton
  • 1969 : Che ! de Richard Fleischer
  • 1969 : Les Griffes de la peur (Eye of the Cat) de David Lowell Rich

Années 1970

  • 1970 : De l'or pour les braves (Kelly's Heroes) de Brian G. Hutton
  • 1970 : Les Proies (The Beguiled) de Don Siegel
  • 1970 : Si tu crois fillette (Pretty maids all in a row) de Roger Vadim
  • 1970 : I Love My Wife de Mel Stuart
  • 1970 : WUSA de Stuart Rosenberg
  • 1970 : Pussycat, Pussycat, I love you de Rodney Amateau
  • 1970 : Imago de Ned Bosnick
  • 1971 : THX 1138 de George Lucas
  • 1971 : L'Inspecteur Harry (Dirty Harry) de Don Siegel
  • 1971 : Mrs Pollyfax - spy de Leslie Martinson
  • 1971 : Des insectes et des hommes (Hellstrom chronicles) de Walon Green
  • 1971 : The Christian Licorice Store (en) de James Frawley
  • 1972 : Carnage (Prime cut) de Michael Ritchie
  • 1972 : La Colère de Dieu (Wrath of God) de Ralph Nelson
  • 1972 : Joe Kidd de John Sturges
  • 1972 : Welcome Home, Johnny Bristol de George McCowan
  • 1972 : Rage de George C. Scott
  • 1973 : Opération Dragon (Enter the Dragon) de Robert Clouse
  • 1973 : Magnum Force de Ted Post
  • 1973 : L'Odyssée sous la mer (The Neptune factor) de Daniel Petrie
  • 1973 : Tuez Charley Varrick ! (Charley Varrick) de Don Siegel
  • 1973 : Bang bang d'Andrea Tonacci
  • 1973 : Harry, gentleman pickpocket (Harry in your pocket) de Bruce Geller
  • 1973 : Hit ! de Sidney J. Furry
  • 1974 : On l'appelait Milady (The Four Musketeers) de Richard Lester
  • 1974 : L'Aventurière de Hong Kong (Golden needles) de Robert Clouse
  • 1974 : Enquête dans l'impossible (Man on a swing) de Frank Perry
  • 1975 : The Master Gunfighter de Frank Laughlin
  • 1976 : Intervention Delta (Sky Riders) de Douglas Hickox
  • 1976 : Monsieur Saint-Ives (St Ives) de J. Lee Thompson
  • 1976 : Le Voyage des damnés (Voyage of the Damned) de Stuart Rosenberg
  • 1976 : Dollars en cavale (en) (Special Delivery) de Paul Wendkos
  • 1976 : L'aigle s'est envolé (The Eagle has landed) de John Sturges
  • 1977 : Day of the Animals de William Girdler
  • 1977 : Le Toboggan de la mort (Rollercoaster) de James Goldstone
  • 1977 : Un espion de trop (Telefon) de Don Siegel
  • 1978 : Les Visiteurs d'un autre monde (Return to the witch montain) de John Hough
  • 1978 : Nunzio de Paul Williams
  • 1978 : Le Faiseur d'épouvantes (The Manitou) de William Girdler
  • 1978 : Le Chat qui vient de l'espace (The Cat from outer space) de Norman Tokar
  • 1979 : Bons baisers d'Athènes (Escape to Athena) de George P. Cosmatos
  • 1979 : Boulevard Nights (en) de Michael Pressman
  • 1979 : Amityville, la maison du diable (The Amityville horror) de Stuart Rosenberg
  • 1979 : Avec les compliments de Charlie (Love and bullets) de Stuart Rosenberg
  • 1979 : Airport 80 Concorde (The Concorde : Airport '79) de David Lowell Rich

Années 1980

  • 1980 : Le Plus Secret des agents secrets (The Nude Bomb) de Clive Donner
  • 1980 : Serial de Bill Persky
  • 1980 : Brubaker de Stuart Rosenberg
  • 1980 : Le Chinois (The Big Brawl) de Robert Clouse
  • 1980 : Le Concours (The competition) de Joel Oliansky
  • 1980 : Le Jour de la fin du monde (When Time Ran Out) de James Goldstone
  • 1980 : L'Enfer des armes (Dangerous Encounters of the First Kind) de Tsui Hark (réutilisation de passages d'Amityville, la maison du diable)
  • 1981 : La Peau (La Pelle) de Liliana Cavani
  • 1981 : Loophole de John Quested
  • 1981 : Los Viernes de la eternidad d'Hector Olivera
  • 1981 : Victor la gaffe (Buddy Buddy) de Billy Wilder
  • 1981 : L'Homme des cavernes (Caveman) de Carl Gottlieb
  • 1982 : A Stranger is watching de Sean S. Cunningham
  • 1982 : Mortelle seduction (The Seduction) de David Schmoeller
  • 1982 : Class 1984 (Class of 1984) de Mark L. Lester
  • 1982 : Amityville 2, le possédé (Amityville II : The Possession) de Damiano Damiani
  • 1982 : Fast-Walking de James B. Harris
  • 1983 : Le Retour de l'inspecteur Harry (Sudden Impact) de Clint Eastwood
  • 1983 : L'Arnaque 2 (The Sting II) de Jeremy Kagan
  • 1983 : Doctor Detroit de Michael Pressman
  • 1983 : Osterman Week-end (The Osterman weekend) de Sam Peckinpah
  • 1984 : Tank de Marvin J. Chomsky
  • 1985 : Un été pourri (The Mean season) de Phillip Borsos
  • 1985 : Représailles (en) (The New Kids) de Sean S. Cunningham
  • 1985 : Bad Medicine d'Harvey Miller
  • 1985 : Sans issue (Black Moon rising) d'Harley Cokeliss
  • 1986 : The Ladies Club de Janet Greek
  • 1987 : Le Quatrième Protocole (The Fourth protocol) de John Mackenzie
  • 1988 : Berlin Blues de Ricardo Franco
  • 1988 : L'inspecteur Harry est la dernière cible (The Dead pool) de Buddy Van Horn
  • 1989 : Retour de la rivière Kwaï (Return from the river Kwai) d'Andrew V. McLaglen

Années 1990

  • 1991 : F/X2, effets très spéciaux (F/X2 : The Deadly Art of Illusion) de Richard Franklin
  • 1993 : Les Allumés de Beverly Hills (The Beverly Hillbillies) de Penelope Spheeris
  • 1995 : Manhattan merengue de Joseph B. Vasquez
  • 1996 : Scorpion Spring de Brian Cox
  • 1997 : Argent comptant (Money Talk) de Brett Ratner
  • 1998 : Rush Hour de Brett Ratner
  • 1998 : Something to believe in de John Hough
  • 1998 : Tango de Carlos Saura

Années 2000

  • 2000 : Longshot de Lionel C. Martin
  • 2001 : Rush Hour 2 de Brett Ratner
  • 2001 : Kate et Léopold (Kate & Leopold) de James Mangold
  • 2003 : Bronx à Bel Air (Bringing down the house) d'Adam Shankman
  • 2003 : Coup d'éclat de (After the sunset) de Brett Ratner
  • 2004 : Le Pont du roi Saint-Louis (The Bridge of San Luis Rey) de Mary McGuckian
  • 2006 : Abominable de Ryan Schifrin
  • 2007 : Rush Hour 3 de Brett Ratner

Télévision

Schifrin a beaucoup écrit pour la télévision (séries et téléfilms). La liste suivante est non exhaustive.

  • 1964 : Des agents très spéciaux (The Man from U.N.C.L.E.)
  • 1964 : La Grande Vallée (The Big Valley)
  • 1966 : Mission impossible (Mission : Impossible)
  • 1966 : T.H.E. Cat
  • 1967 : Mannix
  • 1970 : The Aquarians (en)
  • 1974 : La Planète des singes (Planet of the apes)
  • 1975 : Starsky et Hutch
  • 1986 : Kung Fu : The movie
  • 1986 : Les Reines de la nuit (Beverly Hills Madam), d'Harvey Hart (téléfilm)

Jeux vidéo

  • 2004 : Tom Clancy's Splinter Cell: Pandora Tomorrow

Concerts

  • 23 avril 2007 : Festival Jules Verne, au Grand Rex.
  • 13 septembre 2008 : Jazz à la Villette, Grande Halle Charlie Parker, Cité de la musique, Paris — Lalo Schifrin (piano, direction), Jon Faddis (trompette), Pierre Boussaguet (contrebasse), Peter King (saxophone), Tom Gordon (batterie), avec l'Orchestre national d'Île-de-France.
  • 9 novembre 2016 : il interprète deux morceaux au piano à la Cinémathèque française à l'occasion d'une rétrospective qui lui est consacrée.

Notes et références

Voir aussi

Bibliographie

  • Georges Michel, Lalo Schifrin : entretiens avec Georges Michel, Rouge profond, 2005 (ISBN 2915083169 et 9782915083163)
  • Stéphane Abdallah, L'autre visage de Lalo Schifrin, Underscores.fr, janvier 2017

Liens externes

Dernière modification de cette page 14.12.2018 23:44:31

Récupérée de Lalo Schifrin de l'encyclopédie libre Wikipedia. Tous les textes sont disponibles sous les termes de la Licence de documentation libre GNU.