Clara Schumann

Clara Schumann - © Lithographie d'Andreas Staub (1838)

Date de naissance 13.9.1819 à Leipzig, Sachsen, Allemagne

Date de décès 20.5.1896 à Frankfurt am Main, Hessen, Allemagne

Links www.geneva.edu (Anglais)
www.srf.ch (Allemand)

Clara Schumann

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Clara Schumann née Wieck (née à Leipzig le 13 septembre 1819 et décédée le 20 mai 1896 à Francfort-sur-le-Main) est une pianiste et compositrice allemande. Elle fut l’épouse du compositeur romantique Robert Schumann et elle est considérée comme l'une des plus grandes pianistes du XIXe siècle.

Biographie

La fille du professeur Wieck

Son père Friedrich Wieck, célèbre professeur de piano, fait d'elle une concertiste prodige dès l'âge de 9 ans.

En 1827, l'année de ses huit ans, elle rencontre Robert Schumann, qui étudie auprès de son père : lui est âgé de dix-sept ans. Clara donne son premier concert au Gewandhaus de Leipzig, où elle est remarquée par Goethe. En tournée à Paris, elle connaît un triomphe. Dès 1829, Clara publie ses premières œuvres, Quatre Polonaises tandis qu'en 1832, Robert publie Papillons ; Clara joue cette œuvre en concert l'année même. Entre 1834 et 1836, elle compose les Soirées musicales, qui connaissent un grand succès notamment auprès de Liszt.

Épouse du musicien Schumann

À l'âge de seize ans, elle s'éprend de Robert Schumann. Celui-ci demande sa main à son père lorsque la jeune fille atteint sa 18e année. Mais Wieck s'oppose vigoureusement à leur mariage. Les amoureux sont séparés de force, mais communiquent par le biais d'amis et de messages musicaux dans les concerts de Clara. Le mariage est finalement célébré en 1840 à Schönefeld en exécution d'une décision judiciaire. Huit enfants, dont Felix Schumann, vont naître de leur union, ce qui a pour conséquence de ralentir sérieusement le parcours musical de Clara.

Première interprète des œuvres de son mari, elle fait connaître et apprécier sa musique dont, selon ce dernier, elle est alors la seule à bien comprendre les délicatesses[réf. souhaitée]. Clara est elle-même l'auteur d'une quarantaine d'œuvres, mais elle a en partie négligé la composition au profit du piano et de son rôle d'inspiratrice auprès de son mari. En tant que pianiste, elle est considérée comme l'une des plus grandes pianistes du XIXe siècle[1].

En 1854, Robert Schumann est interné. Veuve dès 1856, Clara devient l'amie, la conseillère et l'inspiratrice de Johannes Brahms, mais elle affirme désormais que ses seuls moments de bonheur sont ceux où elle joue ou écoute la musique de son cher disparu[réf. souhaitée].

Artiste reconnue

Clara se lance à corps perdu dans des tournées en Angleterre, en France, en Russie… jusqu'en 1891, date de son dernier concert. Elle enseigne par ailleurs le piano au conservatoire Hoch de Francfort de 1878 à 1892. Elle est reçue dans le salon de la landgravine de Hesse-Cassel, nièce de l'empereur, mélomane et musicienne au talent reconnu.

De 1881 à 1893, elle établit une édition complète des travaux de son mari, dont elle ne cesse de défendre l'œuvre. C'est précisément en écoutant son petit-fils, Ferdinand, interpréter une œuvre de son célèbre aïeul (Romance en fa majeur, op. 28 no 2)[réf. souhaitée] qu'elle meurt le 20 mai 1896, ayant enduré vers la fin de sa vie des problèmes de surdité. Elle est enterrée aux côtés de son mari au Vieux-Cimetière de Bonn.

Elle fait partie des rares femmes compositrices de renom au XIXe siècle, avec Fanny Mendelssohn, Louise Farrenc et Cécile Chaminade.

Œuvres

  • Quatre Polonaises pour piano op. 1 (1829/30)
  • Caprices en forme de Valse pour piano op. 2 (1831/32)
  • Romance variée pour piano op. 3 (1833)
  • Valses romantiques pour piano op. 4 (1835)
  • Quatre Pièces caractéristiques op. 5 (1833 ?, 1835/36)
  • Soirées Musicales op. 6 (1834-36)
  • Premier Concerto en la mineur pour piano, avec accompagnement d'orchestre op. 7 (1833-35)
  • Variations de Concert pour piano sur la Cavatine du Pirate de Bellini op. 8
  • Souvenir de Vienne, Impromptu pour piano op. 9 (1838)
  • Scherzo pour piano op. 10
  • Trois Romances pour piano op. 11 (1838/39)
  • Douze chants sur Liebesfrühling de Friedrich Rückert pour chant et piano de Robert et Clara Schumann op. 12 (Lieder Nr. 2, 4 et 11 de Clara, inclus dans l'op. 37 de Robert Schumann) (1841)
  • Six Lieder avec accompagnement de piano op. 13
  • Deuxième Scherzo pour piano op. 14 (1841)
  • Quatre Pièces fugitives pour piano op. 15 (1840 - 44?)
  • Trois Préludes et Fugues pour piano op. 16 (1845)
  • Trio en sol mineur pour piano, violon et violoncelle op. 17 (1846)
  • (op. 18 et op. 19 perdus)
  • Variations sur un thème de Robert Schumann pour piano, « Ihm gewidmet » op. 20 (1853)
  • Trois Romances pour piano op. 21 (1853)
  • Trois Romances pour piano et violon op. 22 (1853)
  • Six Lieder sur Jucunde de Hermann Rollet op. 23 (1853)

Œuvres sans numéro d'opus

Lieder 
  • Alte Heimat (1831) (perdu)
  • "Der Traum" von Tiedge (1831) (perdu)
  • Der Wanderer (1831)
  • Der Wanderer in der Sägemühle (1832)
  • An Alexis (1832–33)
  • Walzer (1834)
  • Der Abendstern (1834)
  • Am Strande (1840)
  • Ihr Bildnis (1840)
  • Volkslied (1840)
  • Die gute Nacht, die ich dir sage (1841)
  • Sie liebten sich beide, 1ère version (1842)
  • Die stille Lotosblume (1842)
  • Liebeszauber (1842)
  • Der Mond kommt still gegangen (1842)
  • Ich hab' in deinem Auge (1843)
  • Lorelei (1843)
  • Oh weh des Scheidens, das er tat (1843)
  • Ich stand in dunklen Träumen (1843–44)
  • Sie liebten sich beide, 2de version (1844)
  • Mein Stern (1846)
  • Beim Abschied (1846)
  • Das Veilchen (1853)
Musique vocale 
  • Schwäne kommen gezogen (1830)
  • 3 Gemischte Chöre (Abendfeier in Venedig, Vorwärts et Gondoliera) (1848, composé pour le trente-huitième anniversaire de Robert Schumanns)
  • Wenn Ich Ein Voglein War, canon (1840)
Œuvres orchestrales 
  • Scherzo pour orchestre (1830–31)
  • Concerto pour piano en fa mineur (1847, inachevé[2])
Pièces pour piano solo 
  • Variationen über ein Tyroler Lied (1830)
  • Variationen über ein Original-Thema (1830)
  • Etude (vers 1830)
  • Phantasie-Variationen über ein Wieck Romanze (1831)
  • Rondo en si mineur (1833)
  • Sonatine (1841–42)
  • Romanze en la mineur (1853)
  • Romanze (1855)
  • Geburstagmarsch en mi bémol majeur (1879)
  • Vorspiele (Improvisations) (1895)
  • Praeludium and Praeludien für Schueler (Improvisations) (1895)
  • Prélude et fugue en fa dièse mineur
  • Transcriptions de lieder de Robert Schumann
Cadences de concertos 
  • Beethoven : Concerto pour piano en do mineur, opus 37, cadence pour le premier mouvement (1868)
  • Beethoven : Concerto pour piano en sol majeur, opus 58, cadences pour les mouvements 1 et 3
  • Mozart : Concerto pour piano en ré mineur, K466, cadences pour les mouvements 1 et 3 (1891)

Discographie

  • Concerto pour piano et orchestre en la mineur, op. 7 - Orchestre symphonique de Tasmanie, Howard Shelley, piano et direction (2019, coll. « Concerto romantique pour piano » Vol. 78, Hyperion) — avec Ferdinand Hiller ; Henri Herz et Friedrich Kalkbrenner.

Notes et références

  1. « Clara Schumann (1819-1896), compositrice et amoureuse », sur www.franceculture.fr, 28 mai 2016 (consulté en juillet 2017)
  2. Reich, Nancy B.,, Clara Schumann : the artist and the woman, Ithaca [N.Y.], Cornell University Press, 2001, 325 p. (ISBN 0801468302, OCLC 856430972, lire en ligne)

Bibliographie

  • Catherine Lépront, Clara Schumann, la vie à quatre mains, Robert Laffont, 1988 (ISBN 2-221-05474-1)
  • (en) Nancy B. Reich, Clara Schumann: The Artist and the Woman, Cornell University Press, 2001 (ISBN 0801486378)
  • Brigitte François-Sappey, Clara Schumann, Genève, Éditions Papillon, 2002 (ISBN 2940310092)
  • Blandine Charvin, Clara Schumann (1819-1896) : Voyages en France, l'Harmattan, 2005 (ISBN 978-2-747-595711)
  • Claude Samuel, Clara S. les secrets d’une passion, Flammarion, 2006
  • Christian Wasselin, Clara, le soleil noir de Robert Schumann, Scali 2008 (ISBN 978-2-350-121161)
  • Robert et Clara Schumann, Journal Intime, Buchet/Chastel, 2009 (ISBN 978-2-283-02387-7)
  • (de) Dieter Kühn, Clara Schumann, Klavier. Fischer Taschenbuch Verlag. 4e éd. 2009 (ISBN 9783596142033)
  • Kees van der Vloed, Clara Schumann-Wieck. De pijn van het gemis. Aspekt, Soesterberg 2012 (ISBN 978-9-461-531773)
  • Agnès Boucher, Comment exister aux côtés d'un génie, Fanny Mendelssohn, Clara Schumann, Alma Mahler et les autres, L'Harmattan, 2012 (ISBN 978-2-296-96153-1)
  • Robert et Clara Schumann, Lettres d'Amour, Buchet/Chastel, 2015 (ISBN 978-2-283-02884-1)

Voir aussi

Article connexe

  • Clara, film réalisé par Helma Sanders-Brahms en 2008 qui raconte des épisodes de sa vie.

Liens externes

Dernière modification de cette page 16.03.2019 12:52:22

Récupérée de Clara Schumann de l'encyclopédie libre Wikipedia. Tous les textes sont disponibles sous les termes de la Licence de documentation libre GNU.